Les via-ferrata les plus dures de la France

La France est l’une des meilleures destinations européennes pour la pratique de la via-ferrata. Les cotations varient de F à ED+ et sont réparties sur 34 départements. Si vous êtes à la recherche de sensations fortes, voici quelques-unes des vias les plus difficiles de France à essayer en solo ou en équipe.

La via-ferrata des Grosses Pierres à Champagny-en-Vanoise

La via-ferrata des Grosses pierres

Difficulté : Extrêmement difficile (ED+). 

Temps d’accès depuis le parking : 5 min. Temps de via-ferrata : 30 min à 1H. Temps de retour : 10 min

Éléments : 1 Pont de singe.

Située à Champagny-en-Vanoise, en Savoie, cette via est l’une des plus dures. Classée ED+, l’itinéraire est relativement court avec quelques sections déversantes ainsi que des surplombs assez longs et athlétiques. Tout au long du parcours, la via nécessite des techniques pour attraper les barreaux et assurer une bonne prise sur le rocher.

La via-ferrata des Grosses Pierres est adaptée aux sportifs d’au moins 1m70, compte tenu des difficultés techniques du parcours.

La via-ferrata des Baumes du Verneau à Nans-Sous-Sainte-Anne

Via ferrata Les Baumes du Verneau

Difficulté : Facile (F) / Assez difficile (AD) / Difficile (D) / Extrêmement difficile (ED). 

Temps d’accès depuis le parking : 10 min par un sentier. Temps de via-ferrata : 12H à 4H. Temps de retour : 20 min.

Éléments : 2 Ponts de singe.

Cette via est nichée à Nans-sous-Sainte-Anne, dans le département du Doubs. Elle offre une très belle vue sur l’ensemble du village et de la vallée. L’itinéraire est divisé en 4 sections qui peuvent être faites indépendamment les unes des autres. Les deux premières sections sont accessibles pour tous les niveaux mais les deux autres demandent de l’endurance et de la technique. La dernière section, appelée  » Peurs et tremblements « , est cotée ED. Elle comprend 5 surplombs athlétiques et 50 mètres de corde à grimper, sans possibilité d’échappatoire.

Le quatrième tronçon de la via-ferrata des Baumes du Verneau est réservé aux ferratistes expérimentés.

La via-ferrata du Vidourle à Saint-Sériès

Difficulté : Assez difficile (AD) – TD/ED. 

Temps d’accès depuis le parking : 2 min. Temps de via-ferrata : 1H à 1H30. Temps de retour :  5 min.

Éléments : 1 Pont de singe.

Également appelée via-ferrata du Roque, le Vidourle est une via située à Saint-Sériès, dans le département de l’Hérault. Elle offre une vue panoramique sur le fleuve Vidourle qui sépare l’Hérault et le Gard. Elle est divisée en deux parties, dont la première est classée AD et la seconde TD/ED. La partie ED est un itinéraire très physique mais assez ludique avec le passage dans une petite grotte et sur un pont de singe. Exposée au nord-ouest, cette via vient d’être partiellement rééquipée.

La via-ferrata du Vidourle convient aux adultes ayant de l’endurance et une bonne maîtrise des techniques de via, notamment pour la deuxième partie TD/ED.

La via-ferrata du Rocher Saint-Pierre à Valloire

La via-ferrata du Rocher Saint-Pierre

Difficulté : Très difficile (TD) / Extrêmement difficile (ED). 

Temps d’accès depuis le parking : 5mn en prenant le chemin à gauche de la grotte avant le parking. Temps de via-ferrata : 2H30. Temps de retour : 30 min.

Éléments : 3 Passerelles, 1 Pont de singe, 2 Échelles.

Située à Valloire, en Savoie, cette via est très sportive et très tonique. L’itinéraire est très diversifié avec des passerelles, des poutres, des échelles et la traversée d’un pont de singe. Sa particularité réside dans les différentes traversées gazeuses et aériennes. Il existe une échappatoire entre les sections TD et ED. C’est le meilleur itinéraire pour admirer la vallée de Saint-Pierre et ses environs.

La via-ferrata du Rocher Saint-Pierre convient aux personnes ayant une bonne condition physique et des connaissances en escalade.

La via-ferrata de la Roche du Mont à Ornans

Via-ferrata-de-la-Roche-du-Mont

Difficulté : Assez difficile (AD+) à Très difficile (TD) / Extrêmement difficile (ED+). 

Temps d’accès depuis le parking : 20 min. Temps de via-ferrata : 1H. Temps de retour : 15 min.

Éléments : 2 Ponts de singe, 1 échelle.

Il s’agit de l’une des vias du département du Doubs, sur la commune d’Ornans. Le parcours est plutôt horizontal. Il se compose d’une échelle de 2 mètres, de 10 barreaux et de 2 ponts de singe. Il comprend également une échappatoire et une longue courte qui est obligatoire. Du haut du rocher de la Beaume du Mont, le panorama est vraiment atypique.

La via-ferrata de la Roche du Mont est réservée aux personnes d’au moins 1m70 en raison des difficultés techniques.

La via-ferrata du Roc de Tovière à Tignes

La via-ferrata du Roc de Tovière

Difficulté : Peu difficile (PD) / Difficile (D) – Très difficile (TD) / Extrêmement difficile (ED).

Temps d’accès depuis le parking : le parking se trouve directement au départ de la via. Temps de via-ferrata : 1H30 pour la première partie avec 1H30 à 2H supplémentaire pour la deuxième partie. Temps de retour : 30 min.

Éléments : 1 Passerelle.

Cette via fait partie de la station de Val d’Isère. Une fois arrivé au sommet du rocher, la vue sur la station est à couper le souffle. L’itinéraire peut être divisé en deux niveaux, la première partie étant classée PD/D et la seconde partie étant classée TD/ED. Les deux passages les plus marquants de la deuxième partie sont l’ascension de la dalle du lézard et le franchissement de la grande passerelle. Se trouvant en face de la via-ferrata des Plates de la Daille, la deuxième section de cette via est très sportive et très aérienne.

La via-ferrata du Roc de Tovière n’est pas suffisamment sécurisante en cas d’humidité, il est donc indispensable d’y faire attention.

La via-ferrata Le Rocher de Moïse à Mende

Difficulté : Assez difficile (AD) – Très difficile (TD+). 

Temps d’accès depuis le parking : 20 à 25 min. Temps de via : 1H30 à 2H30. Temps de retour :

Éléments : 2 Ponts de singe, 1 Tyrolienne.

Située à Mende, dans le département de la Lozère, cette via est marquée par le sommet frontalier appelé Monte Oronaye en Italie et Tête de Moïse en France. Elle offre une vue idyllique sur la Tête de Vauclave, le Lac de l’Orrenaye et le Col de Ruburent. Divisée en deux sections, la première est classée AD et la seconde est classée TD+. Si vous recherchez une expérience de via-ferrata extrême, la deuxième section est très recommandée. Elle exige une ascension verticale qui est vraiment physique et techniquement difficile. La via se termine par une tyrolienne de 35 mètres avec une possibilité d’échappatoire si vous ne souhaitez pas la traverser en hauteur.

La via-ferrata Le Rocher de Moïse est déconseillée aux débutants en raison des difficultés techniques.

La via-ferrata du Rochefort à Florac

La via-ferrata du Rochefort

Difficulté : Assez difficile (AD+) – Extrêmement difficile (ED). 

Temps d’accès depuis le parking : 20 à 30 min. Temps de via-ferrata : 2H30 à 4H. Temps de retour : 20 à 30 min.

Éléments : 3 Passerelles, 9 Ponts népalais, 1 Tyrolienne.

Cette via est située à Florac, dans le département de la Lozère. Les itinéraires AD et ED peuvent être faits séparément. Pour le thème de la via la plus difficile, on opte pour le deuxième itinéraire qui est complètement gazeux. Celle-ci peut être divisée en deux parties, soit en prenant la partie TD à droite, soit la partie ED à gauche. A noter que cette via est très diversifiée avec les passerelles, les ponts népalais et la tyrolienne qui est optionnelle.

La via-ferrata de Rochefort est la plus belle et la plus physique de la région Occitanie avec de multiples itinéraires.

La via-ferrata Roqueprins à La Canourgue

La via ferrata de Roqueprins

Difficulté : Assez difficile – Difficile (AD/D+) – Très difficile (TD). 

Temps d’accès depuis le parking : le parking se trouve directement au départ de la via. Temps de via-ferrata : 1H à 1H30. Temps de retour : 20 min.

Éléments : 1 Passerelle, 2 Ponts népalais, 3 Ponts de singe, 1 Echelle, 1 Tyrolienne.

Nichée à La Canourgue, cette via est située en Lozère. Parmi les deux tronçons au choix, la deuxième section classée TD est techniquement difficile et très épuisante physiquement. L’itinéraire alterne entre la passerelle de 30 mètres, un filet vertical de 11 mètres face au vide, un pont népalais de 35 mètres et les ponts de singe. Un peu moins difficile que d’autres de la sélection, elle a du gaz !
Orientée nord-est, cette via offre une vue imprenable sur le village de La Canourgue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *